Le pétrole abandonne son pic de 3 semaines

en raison de spéculations sur les coupes de l'OPEP +

06 octobre 2022
Le pétrole abandonne son pic de 3 semaines en raison de spéculations sur les coupes de l'OPEP +

Les prix du pétrole ont chuté jeudi sur le marché européen pour la première fois au cours des quatre derniers jours, pour abandonner le plus haut de trois semaines enregistré plus tôt dans la journée, en raison de l'activité des opérations de correction et de prise de bénéfices, en plus des spéculations sur les attentes coupes réelles par l'alliance OPEP +.

Hier mercredi, l'alliance mondiale a annoncé un accord pour procéder à des coupes d'environ 2 millions de barils par jour à partir de novembre prochain, dans la plus forte réduction de la production du groupe depuis le déclenchement de la pandémie du virus Corona en mars 2020.

prix mondiaux du pétrole

Le brut américain a chuté de 1,1% au niveau de 87,06 dollars le baril, par rapport au niveau d'ouverture à 88,07 dollars, et a enregistré le niveau le plus élevé à 88,64 dollars, le plus élevé depuis le 15 septembre dernier, et le brut Brent a chuté de 0,9% au niveau de 92,76 $, à partir du niveau d'ouverture à 93,62 $, et le niveau le plus élevé a été enregistré à 94,40 $, le plus élevé en trois semaines.

Lorsque les prix ont été réglés mercredi, le brut américain a augmenté de 2,0% et le brut Brent a augmenté de 2,2%, dans le troisième gain quotidien consécutif, grâce aux résultats de la réunion mensuelle de l'alliance OPEP +, en plus d'une baisse du brut stocks aux États-Unis pour la deuxième semaine consécutive.

OPEP +

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole "OPEP" et ses alliés de l'étranger dirigés par la Russie, l'alliance mondialement connue sous le nom d'OPEP+, ont décidé hier mercredi de réduire la production de pétrole d'environ 2 millions de barils par jour, à partir de novembre prochain.

La nouvelle réduction est la plus importante depuis le déclenchement de la pandémie du virus Corona en 2020, et la deuxième réduction mensuelle consécutive, après que le groupe a décidé de réduire sa production de 100 000 barils le mois dernier.

Selon le communiqué de l'Alliance mondiale, le rapport prévoit de prolonger l'accord de coopération jusqu'à la fin de 2023, à condition que des réunions ministérielles se tiennent tous les 6 mois, la prochaine réunion du 4 décembre étant la dernière mensuelle.

De vrais rabais

Le ministre saoudien de l'Énergie "Abdul Aziz bin Salman" a déclaré que la véritable réduction de l'offre se situerait entre un million et 1,1 million de barils par jour, et que la part de l'Arabie saoudite dans la réduction est d'environ 0,5 million de barils par jour.

Les analystes de "Jefferies" ont indiqué qu'ils estimaient le chiffre attendu à 0,9 million de barils par jour, tandis que "Goldman Sachs" l'estimait entre 0,4 et 0,6 million de barils par jour, affirmant que les coupes proviendraient principalement des producteurs de l'OPEP du Golfe comme l'Arabie saoudite. , l'Irak, les Émirats arabes unis et le Koweït.

Les réductions de production de mercredi de 2 millions de bpj sont basées sur les chiffres de référence actuels, ce qui signifie que les réductions seront moins profondes car l'OPEP+ a chuté d'environ 3,6 millions de bpj en dessous de son objectif de production d'août.

Prix du baril Brent Prix du baril de pétrole Brent en temps réel
24 mai 2024 - 23h17
Prix du baril WTI Prix du baril de pétrole WTI en temps réel
24 mai 2024 - 22h57