Le rôle de l'OPEP

et des États-Unis

L'OPEP créée lors de la conférence de Bagdad en 1960 a longtemps fait la pluie et
le beau temps. Même si elle est aujourd'hui moins influente, elle compte toujours.

Le rôle de l\'OPEP et des États-Unis

Son objectif initial était de régulariser le marché pétrolier jusqu'alors géré par des sociétés pétrolières. Réunissant au départ 5 pays (l’Arabie saoudite, le Koweït, l’Irak, l’Iran et le Venezuela), le cartel définit ses propres niveaux de production en fonction de ses réserves et de la demande et fait ainsi grimper les prix. Aujourd’hui, l’OPEP réunit 13 pays.
Le poids que représente l'or noir dans l’économie mondiale reste considérable. Il est depuis longtemps la première source d’énergie primaire utilisée dans le monde. Depuis la fin du 20eme siècle et la création de l’OPEP, l’évolution du prix du pétrole raconte à elle seule les évènements économiques et géopolitiques mondiaux.
Certaines économies dépendent des recettes pétrolières. Pour les pays producteurs, un prix du baril élevé représente une manne financière importante. Et à l'inverse, lorsque le prix du baril s'effondre, certains payx connaissent de grandes difficultés budgétaires ; comme c'est le cas du Vénézuela ou de l'Algérie dont l’économie repose uniquement sur cette seule ressource. La part de l’OPEP dans la production totale a diminué, cependant le cartel n’en reste pas moins l’organisation qui concentre les deux tiers des réserves mondiales. En effet, les réserves prouvées de ses pays membres atteignaient 1 214,7 milliards de barils à fin 2020, soit 70,1% des réserves mondiales.

Le marché mondial est destabilisé depuis 2014 par la production de pétrole de schiste américain. Cette production fait gonfler l'offre mondiale, ce qui a pour effet de faire baisser les prix. A ce jour, les Etats-Unis détiennent la 1ere place des pays producteurs de pétrole. Ils peuvent satisfaire les deux tiers de leurs besoins domestiques contre seulement un tiers il y a 10 ans. Leur dépendance aux pays du golfe est donc moins importante.

Afin d'enrayer la chute des cours, l'OPEP a noué de nouvelles alliances et a signé un accord historique avec dix autres pays producteurs hors-OPEP dont la Russie, deuxième producteur de pétrole dans le monde. Cette nouvelle alliance a porté ses fruits et un nouvel accord a été signé en 2018.

Fin 2021, les Etats-Unis ont organisé une opération contre l'OPEP avec la participation de la Chine, l'Inde, la Corée du Sud, le Japon et la Grande-Bretagne. Le but était de relâcher une partie de leurs réserves stratégiques de façon coordonnée afin de faire baisser les cours. Joe Biden souhaitait faire baisser les prix de l'essence dont la flambée le rend impopulaire et menace sa majorité à quelques mois des élections de moyen terme. Cette opération n'a pas fonctionné et les prix du pétrole ont repris leur marche en avant. L'opération a été renouvellée en mars 2022 avec pour plan de puiser jusqu'à 1 million de barils par jour dans les réserves stratégiques. Joe Biden a ainsi sonné la charge contre l'OPEP.

Les décisions de la Maison-Blanche ont désormais un poids considérable dans l'économie pétrolière mondiale.

Prix du baril Brent Prix du baril de pétrole Brent en temps réel
20 juin 2024 - 04h57
Prix du baril WTI Prix du baril de pétrole WTI en temps réel
20 juin 2024 - 04h51

Les dernières actus
des cours du baril de pétrole