Les réserves

de pétrole

Les réserves de pétrole dites « prouvées » ou «1P» désignent l’ensemble des quantités de pétrole que l'on est sûrs de pouvoir extraire à au moins 90 %. A l'échelle mondiale, les réserves prouvées de pétrole étaient estimées à 1 729,7 milliards de barils à fin 2018. Les réserves prouvées de pétrole ont été multipliées par 2,3 dans le monde lors des 30 dernières années.

Les réserves de pétrole

Les réserves prouvées les plus importantes au monde se situent au Vénézuela avec 17,5 % des réserves mondiales. Viennent ensuite L'Arabie Saoudite avec 17 %, le Canada (9,8 %), l'Iran (9 %) et l'Irak (8,4 %). Les réserves vénézuéliennes et canadiennes sont toutefois constituées de réserves d’hydrocarbures non conventionnels (huiles extra-lourdes au Venezuela, sables bitumineux au Canada) coûteuses à exploiter, contrairement aux réserves saoudiennes. Le Venezuela n’arrive d'ailleurs qu'en 10eme place des producteurs mondiaux de pétrole.

Concernant la répartition, 48,3 % des réserves mondiales de pétrole se situent au Moyen-Orient, 32,5 % en Amérique, 7,2 % en Afrique et 0,8 % en Europe.

Les réserves mondiales
de pétrole par pays

Les chiffres sont exprimés en milliers de barils
Pays Réserves prouvées en 2019 Part des réserves mondiales
Venezuela 303,8 12.52 %
Arabie Saoudite 297,6 17.16 %
Canada 169,7 9.79 %
Iran 155,6 8.97 %
Irak 145 8.36 %
Russie 107,2 6.16 %
Koweit 101,5 5.85 %
Émirates Arabes Unis 97,8 5.64 %
État-Unis 68,9 3.97 %
Libye 48,4 2.79 %
Nigeria 37 2.13 %
Kazakhstan 30 1.73 %
Chine 26,2 1.51 %
Qatar 25,2 1.45 %
Brésil 12,7 0.73 %
Reste du monde 107,3 6.19 %
Total monde 1 733,9 100 %

Réserves prouvées de pétrole
par état en 2018

Réserves de pétrole en milliards de barils
Réserves prouvées de pétrole

Classification des réserves
de pétrole

Il existe différents types de réserves

- les réserves prouvées aussi appelées „1P“ désignent l’ensemble des quantités de pétrole dont l'existence est établie et dont les chances de récupération et de rentabilisation sont d'au moins 90 %. C’est à ces réserves que l’on se réfère en général, notamment dans les publications statistiques. Les compagnies pétrolières utilisent cette valeur lorsqu’elles veulent être certaines de rentabiliser leurs investissements.

- les réserves dites „2P“ sont les réserves prouvées additionnées aux réserves probables. Elles comptabilisent, pour un gisement identifié, les quantités de pétrole ayant une probabilité égale ou supérieure à 50 % d'être économiquement exploitables.

-les réserves dites „3P“ sont les réserves prouvées, probables et possibles. Elles désignent le volume maximum de pétrole qui pourrait être extrait d’un gisement. Cette limite supérieure inclut toutes les ressources qui ont une probabilité supérieure à 10 % d'être économiquement exploitables


Estimation des réserves
de pétrole

L'estimation des réserves de pétrole dans un gisement passe par plusieurs étapes

- la taille du gisement peut être définie par imagerie sismique ;

- l'estimation du volume d’hydrocarbures en place dans le gisement peut être connu à l'aide de forages d’exploration ;

- des relevés de pression, température ou du pH dans le gisement permettent d’évaluer la part de ces hydrocarbures qui va pouvoir être extraite.

Ces paramètres laissent un doute au sujet des réserves dans les gisements, ce qui explique les très importantes variations entre les réserves „1P“, „2P“ et „3P“. Avant la décision de mise en production, des puits supplémentaires de délinéation permettent de préciser ces paramètres. Un forage d’exploration aboutit à une mise en exploitation environ 1 fois sur 6.

Les réserves d’un pays ou d’une compagnie pétrolière sont revues chaque année en soustrayant les quantités déjà produites, en ajoutant les volumes découverts par l’exploration et en révisant les estimations des réserves des gisements en production ou susceptibles de l’être.

Les réserves prouvées influent directement sur la valorisation boursière des sociétés pétrolières. Elles paient des entreprises de consulting pour certifier leurs réserves. Certains analystes dénoncent des conflits d’intérêt potentiels induits par ce système. Aujourd'hui, aucune organisation indépendante n’a le mandat de contrôler l’exactitude des réserves annoncées. Cependant, la Society of Petroleum Engineers (SPE) impose des règles communes afin que les réserves soient calculées selon les exigences de la SEC (Securities and Exchange Commission), sous peine de sanctions financières. Ce fut notamment le cas pour le groupe Shell qui a annoncé des réserves 23 % supérieures à la réalité et qui a été condamnée à 120 millions de dollars d'amende.

Les analystes regardent particulièrement les réserves annoncées par les pays membres de l'OPEP ; en effet, ces pays sont soumis à des quotas de production en fonction de leurs réserves. Ainsi que les réserves annoncées par l'Arabie Saoudite : leur niveau reste constant depuis plus de 20 ans malgré une production de 10 millions de barils par jour.


A qui appartiennent les réserves
de pétrole

Les réserves de pétrole présentes sur leur territoire et dans les fonds marins (à moins de 370 km des côtes) appartiennent aux Etats. Hormis aux États-Unis où ce sont les propriétaires du sol qui sont propriétaires du sous-sol.

Les hydrocarbures sont souvent exploités par des compagnies pétrolières d’État. C'est notamment le cas pour les 2 plus importantes réserves de pétrole détenues par les sociétés nationales PDVSA au Venezuela et Saudi Aramco en Arabie saoudite.

Prix du baril Brent Prix du baril de pétrole Brent en temps réel
19 avril 2024 - 23h25
Prix du baril WTI Prix du baril de pétrole WTI en temps réel
19 avril 2024 - 20h29

Les dernières actus
des cours du baril de pétrole